AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez

 late night (laz)

Ecco Swanson
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t1084-ecco-half-hell
crimson pistols


LAZ - TOMAS

late night (laz) Alysha-nett-gif-13

☾ pseudo : amor fati.
☾ avatar : alysha nett.
☾ querelles : 130
☾ destiny : 04/02/2018
☾ territories : le sud de night vale, là où la guerre fait rage, là où les maisons sont délabrées et les âmes esseulées. // elle vit dans la maison familiale, que son père a laissé à sa mort, une petite maison sans prétention.
☾ relationship : laz - meilleur ami
ainhoa - ex/ambiguë
ace - compliqué/tension
cassandre - amie
jezabel - compliqué
gavroche - compliqué

late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Mar 13 Fév - 14:37 ⊹ ✦ .
Le Sud. Ses maisons prêtes à s’effondrer, ses caravanes de fortune, sa pauvreté, sa délinquance. Le Sud et ses inconvénients. Ses inconvénients que tu aimais bien plus que la richesse luxuriante du Nord. Ton territoire, et celui du gang dont tu faisais partie depuis que tu avais poussé ton premier cri, presque vingt-quatre ans en arrière. Ce gang qui t’avait tant apporté, et pris aussi tellement. Les Crimson n’étaient pas responsable de ta vie, mais la guerre qui sévissait entre eux et les Silver, elle, elle l’était, responsable. La mort de ton père, le fait que tu sois désormais seule, la dernière héritière des Swanson, tout ça, c’était la faute de cette guerre des gangs. Alors oui, ce gang, tu l’aimais, et tous les membres qui en faisaient partie, mais si tu pouvais, tu aimerais aussi changer les choses. Construire une paix autour de cette guérilla qui dure depuis de trop longues années. Une belle utopie, que te disais ton père. Il avait raison, puisqu’il en a payé le prix.

C’était là que tu habitais, toi, la vahiné, bien trop belle, bien trop jeune pour qu’on puisse croire qu’elle faisait partie de ce monde. Et pourtant. T’étais la mécanicienne du coin, et la mécanicienne attitrée des Crimson Pistols. A vingt-quatre ans, tu menais ton petit monde à la baguette, digne héritière de ton père, qui voyait en toi un grand potentiel. Tu étais tout ce que tu ne laissais pas transparaître. Ton corps dégageait la douceur, tu n’étais qu’une petite brute de décoffrage. Un garçon manqué, caché derrière une féminité exacerbée.

Et c’est là qu’habitait Laz, ton meilleur ami. Un Montaigu, famille puissante pour laquelle les Crimson Pistols travaillaient. Laz, cet ami, le seul en qui tu avais une pleine confiance, et à qui tu rendais visite ce soir. Tard, bien trop tard. Mais c’était comme ça, avec vous. Tu grimpais les marches qui menaient à chez lui et tu sonnais, juste pour signaler ta présence. Tu entrais sans attendre de réponse, et c’est un appartement plongé dans le noir complet que tu trouvais. Tu posais ton sac dans l’entrée et tu fronçais les sourcils, avant d’allumer la lumière. Un grognement plus tard, tu apercevais la silhouette de ton ami, étendue sur le canapé. Tu souriais doucement, tu n’avais pas voulu le réveiller. Tu te déchaussais et tu finissais par venir t’allonger sur lui, qui était sur le ventre. Tu passais ta main dans ses cheveux doucement et tu déposais un baiser sur son crâne. En fait, il n’y avait qu’avec lui que tu étais capable d’une certaine douceur. Laz, tu ne savais pas pourquoi, il avait ce don de te canaliser. Même si ça ne vous empêchait pas de faire les quatre cents coups ensemble. Il finissait par relever la tête pour te regarder et tu comprenais désormais son attitude. Il ne dormait pas, non, il était simplement éreinté, épuisé, marqué de bleus. Un voile de peine passait dans tes yeux, alors que tu savais déjà qui avait pu être la cause de ces marques violacées. « C’est lui qui t’as fait ça ? » Lui, Vio. Un membre des Silver Chapel. Tu connaissais Laz, il t’avait avoué toute la vérité quand à son homosexualité et tu n’avais pas besoin de lui demander pour savoir ce qu’il s’était passé. « Je vais lui casser la gueule. » Ecco, dans toute sa splendeur et sa délicatesse.
Revenir en haut Aller en bas
Laz Montaigu
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t935-shit-maybe-i-miss-you-
crimson pistols


late night (laz) Tumblr_mri5p6W6JH1sa9sivo1_500

☾ pseudo : margaux.
☾ avatar : styles.
☾ querelles : 564
☾ destiny : 27/01/2018
☾ territories : south side et sa noirceur. le sud et sa connerie. les crimson pour toujours, sans qu'on pose de questions.
☾ relationship :
★ . ☽ . ❤️ . ☾ . ★


vio; mistake; maybe a little more.
ecco; bff.
ace; césare; abel; nova; azra cousins.
esmée; ebe; sisters.
ainhoa; failed first time; good friend.
atticus; thanks for help. and for let me test drugs.
zélina; friends.
cassandre; like a big sis'

dialogues; darkred
late night (laz) JMbxR0Clate night (laz) SBHXCBu

rps terminés:
 


late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Mar 13 Fév - 15:56 ⊹ ✦ .
la soirée ne s'est pas déroulée comme prévu. pas du tout. tu comptais juste descendre au fair verona pour boire un verre ou deux, discuter avec cassandre et être bien. ça te fait cet effet, l'alcool. tu te sens bien. mais il a fallu qu'il soit la, il a fallu que ce putain de scorpion s'invite, que le seul mec avec qui tu as jamais couché et qui se trouve être un silver chapel se retrouve face à toi. tu ne sais pas si tu as perdu ton calme ou si, tout simplement, tout a foiré, mais tu te retrouves dans un sale état. tu t'en fiches, lui aussi, est dans un sale état. mais ça te fou un coup. t'as l'habitude, qu'on reprenne le dessus sur toi. t'as pas l'habitude de te faire branler par un inconnu au beau milieu d'une ruelle du quartier sud. putain. tu rentres tant bien que mal chez toi. t'as mal partout, ta hanche saigne toujours et ton t-shirt blanc est baigné de sang. le tien, le sien, t'arrives plus à savoir réellement. tu te débarrasses rapidement de tes vêtements pour te glisser sous une douche brûlante. l'eau glisse sur ton corps et fait rapidement partir toute trace de sang sur ta peau. tes doigts qui glissent contre ton épiderme. tentation bien trop grande, frustration de n'être pas venu quelques minutes plus tôt. et tu craques, cette fois. tu te laisses aller le temps de quelques instants. ta hanche te fait souffrir. tu attrapes une compresse au fond de ton armoire à pharmacie et tu penses ta blessure un peu comme tu peux. ta tempe saigne moins, alors tu décides de ne pas y toucher. tu enfiles des vêtements amples, et tu décides tout de même de désinfecter tes mains. jointures abîmées, traînées contre le sol. une fois terminé, tu te laisses tomber sur le canapé, face enfouis dans un coussin.

tu ne sais pas quelle heure il est quand tu entends du bruit, quand la porte s'ouvrer. t'as pas le courage de bouger, tu te sens courbaturé de partout. tas clairement pas envie de bouger. même pour retrouver ton lit. tu sais que c'est ecco. il n'y a qu'elle qui entre comme ça, chez toi, sans attendre que tu répondes. tu la connais bien, ta meilleure amie. tu grognes légèrement quand elle allume la lumière. et quand elle vient s'allonger sur toi. un léger bruit de douleur s'échappe de tes lippes, alors que tu sens les siennes contre ton crâne. tu termines par relever un peu la tête. t'es pas beau à voir et tu l'sais très bien. la réaction d'ecco ne tarde pas. c’est lui qui t’as fait ça ? tu ne réponds pas, te contentant de laisser ta tête retomber contre le coussin, bougeant un peu pour glisser un bras sous ce dernier. tu m'écrases, la. tu souffles simplement. ça ne te dérange pas, habituellement. elle n'est pas très lourde ecco. mais la, t'es en vrac. et t'as mal. je vais lui casser la gueule. tu retiens un léger soupir. pas besoin de lui confirmer que c'est vio qui t'as fais ça. elle le sait. elle sait que t'es gay, elle sait que tu t'es fait dépuceler par un scorpion. elle ait que ça te trouble un peu trop, cette histoire. tu retiens un soupir. t'as pas besoin de confirmer tout ça. elle n'a pas mit beaucoup de temps à le deviner. t'en fais pas, il est amoché aussi. tu ajoutes. sa lèvre que tu n'as pas épargnée, les coups qu'il a reçus, lui aussi. les bleus qui vont maculer son corps d'ici demain. puis j'ai réussis à chopper son couteau, aussi. tu marmonnes en désignant le canif posé sur la table basse. lame qui a transpercé la peau de ta hanche. ça fait pas du bien, ce genre de blessure. j'vais bien, 'co tu marmonnes en soupirant longuement. t'es juste fatigué. terriblement fatigué. et tu préfères passer sous silence le fait que vio t'as branlé au beau milieu de la rue. il vaut mieux.


••• a ( i ) m e r •••
please me,
show me how it's done
trust me,
you are the one
Revenir en haut Aller en bas
Ecco Swanson
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t1084-ecco-half-hell
crimson pistols


LAZ - TOMAS

late night (laz) Alysha-nett-gif-13

☾ pseudo : amor fati.
☾ avatar : alysha nett.
☾ querelles : 130
☾ destiny : 04/02/2018
☾ territories : le sud de night vale, là où la guerre fait rage, là où les maisons sont délabrées et les âmes esseulées. // elle vit dans la maison familiale, que son père a laissé à sa mort, une petite maison sans prétention.
☾ relationship : laz - meilleur ami
ainhoa - ex/ambiguë
ace - compliqué/tension
cassandre - amie
jezabel - compliqué
gavroche - compliqué

late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Ven 16 Fév - 0:24 ⊹ ✦ .
Laz grommelait un peu plus fort et lorsqu’il te signifiait que tu l’écrasais, tu te poussais sur le côté, en prenant soin de ne pas t’appuyer sur son corps pour lui faire plus mal encore. Tu étais une brute de décoffrage, d’habitude, mais quand il s’agissait de Laz, tu étais toujours douce, et attentionnée. Il t’expliquait qu’il l’avait amoché en retour et tu soupirais, avant de te relever et t’asseoir finalement sur le canapé, juste à côté de ton meilleur ami. Laz désignait d’un coup de tête le canif qui se trouvait sur la table basse, face à toi et tu le prenais entre tes doigts. Il était ensanglanté, mais tu ne savais pas de quel sang. « C’est le tien ? Le sang ? » A ses mots, il te répondait qu’il allait bien, dans un murmure et un long soupire et tu te levais, te dirigeant vers la salle de bain. Tu fouillais dans les placards à la recherche d’une trousse de premiers secours, où tout ce qui pouvait te servir à le soigner, à le soulager, et tu finissais par revenir dans le salon, les mains chargées de compresses, de désinfectant et d’antidouleurs. Tu posais le tout sur la table, dans un fracas certain. « Tourne toi. Laz, s’il te plait. » Tu passais ta main dans ses cheveux, le forçant à te regarder, puis finalement à se tourner de façon à ce qu’il se positionne sur le dos et tu découvrais l’étendue des dégâts, qui étaient bien que ce que tu ne pensais. Ses vêtements tâchés de sang, son visage tuméfié, la tempe ouverte, son torse recouvert de bleus. Tu déglutissais difficilement, tu n’étais pas une fragile, loin de là. Tu avais vu ton père mourir dans une mare de sang. Mais là, il s’agissait de Laz. Et Laz, tu ne voulais pas qu’on le touche, qu’on lui fasse du mal. Le voir comme ça te remplissait de tristesse et de colère. Le sang commençait à coaguler à son aine, mais tu devinais qu’il avait tout de même pas mal saigner, et la première chose que tu faisais, c’était de retirer son jean doucement. Tu déboutonnais le vêtement et le faisait glisser tout en douceur sur sa peau, puis tu faisais la même chose avec son t-shirt, déjà bien déchiré. Tes doigts glissaient sur sa peau, froide, sale et tu prenais le temps, comme si ces simples caresses pouvaient apaiser ses maux. « Je vais vraiment le tuer. » Tu grimpais sur le canapé et tu t’asseyais entre ses jambes, installant les tiennes de chaque côté de son corps. Tu sortais une compresse de son sachet, la recouvrait de liquide désinfectant et venait tapoter sa plaie doucement, en grimaçant, ne voulant pas le blesser plus encore. Très vite recouverte de sang, tu changeais de compresse et tu laissais celle-ci sur la blessure, exerçant une pression dans le but de stopper l’écoulement de sang. Tu étais loin d’être une experte, mais dans toute ta délicatesse, tu ne pouvais pas t’empêcher de comparer le corps humain à une carcasse de voiture que tu réparais. Ca te paraissait plus facile de ce point de vue là. Tu effectuais un pansement, plutôt approximatif mais qui maintiendrait le tout en place pour arrêter les saignements, et tu nettoyais tout autour de la plaie, remontant sur son torse, le nettoyant soigneusement. Tu plongeais tes yeux dans ceux de Laz, qui t’observait et tu souriais doucement. Dans cette position, tu étais trop loin pour t’occuper de son visage, donc tu prenais le temps de soigner le reste, du mieux que tu le pouvais. La pénombre de l’appartement, Laz à moitié nu et toi sur ses jambes, l’atmosphère était à la fois étrange et paisible. « Comment tu te sens ? » Alors que tes doigts glissaient toujours doucement sur sa peau fraiche.
Revenir en haut Aller en bas
Laz Montaigu
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t935-shit-maybe-i-miss-you-
crimson pistols


late night (laz) Tumblr_mri5p6W6JH1sa9sivo1_500

☾ pseudo : margaux.
☾ avatar : styles.
☾ querelles : 564
☾ destiny : 27/01/2018
☾ territories : south side et sa noirceur. le sud et sa connerie. les crimson pour toujours, sans qu'on pose de questions.
☾ relationship :
★ . ☽ . ❤️ . ☾ . ★


vio; mistake; maybe a little more.
ecco; bff.
ace; césare; abel; nova; azra cousins.
esmée; ebe; sisters.
ainhoa; failed first time; good friend.
atticus; thanks for help. and for let me test drugs.
zélina; friends.
cassandre; like a big sis'

dialogues; darkred
late night (laz) JMbxR0Clate night (laz) SBHXCBu

rps terminés:
 


late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Ven 16 Fév - 1:20 ⊹ ✦ .
tu étais sur le point de t'endormir, comme ça, comme une merde, étalé sur le canapé parce que t'as pas eu la force ni le courage de bouger en direction de ta chambre et de te laisser tomber dans ton lit. et t'es en train de saloper tes fringues (une nouvelle fois) et le cuir du canapé, putain. dans ton état actuel, t'en as franchement pas grand chose à foutre. la seule chose qui te maintien éveillé est la présence d'ecco, qui fait son apparition dans ton appartement et sur ton corps. un léger grognement de douleur qui s'échappe de tes lèvres, alors que tu n'as même pas la force de la repousser. un de tes bras pend jusqu'au sol, tes doigts effleurant le parquet. la jeune femme termine par s'éloigner un peu, ayant bien compris que tu es mal en point. tu la remercies silencieusement de faire attention à ne pas s'appuyer contre toi. t'es pas en état, ce soir. habituellement, tu t'en fiches bien, elle n'est pas bien lourde, la brune. c’est le tien ? le sang ? elle a récupéré le canif appartenant à vio entre les doigts. tu le nettoieras quand tu auras un peu plus d'énergie. y'a du mien. et du sien. tu souffles. c'est risible, comme situation. vos deux sangs mélangés, un peu trop significatif à ton goût, en réalité. parce que tu veux pas être lié à lui d'une quelconque manière que ce soit. tu veux te défaire de cette emprise qu'il a sur toi, sans que tu ne le veuilles et sans qu'il ne le veuille non plus, au fond. tu soupires doucement avant de souffler à la jeune femme que tu vas bien. c'est vrai, non ? t'arries encore à parler et t'es lucide. c'est que ça va bien. ecco se lève à tes mots et se dirige vers la salle de bain. tu fermes les yeux une nouvelle fois, profitant des quelques secondes de silence avant que ta meilleure amie ne revienne et n'arrive à faire un bordel monstrueux, simplement en posant tu ne sais trop quoi sur la table basse. tourne toi. laz, s’il te plait. tu grognes un peu et vos regards se croisent, ses doigts dans tes cheveux. tu termines par bouger un peu pour te retourner et tu te laisses lourdement tomber sur le dos, glissant une main contre ton visage. tu grimaces en effleurant ta propre blessure. tu peux sentir sans mal le regard d'ecco sur toi. ton corps. tes blessures, plus qu'autre chose. et ses mains viennent s'affairer à défaire ton jean. wow, j'suis pas en état d'faire quoi que ce soit, là ... tu souffles en riant un peu, la voix légèrement pâteuse. ecco, elle sait bien que t'es gay. c'est la première qui l'a su. et la seule qui a été au courant pendant un bon bout de temps. tu te mords l'intérieur de la joue et sans que tu n'ai le choix, tu te retrouves simplement vêtu de ton boxer sur le canapé. si tu pensais terminer comme ça ce soir ... tu frissonnes en repensant aux derniers gestes de vio. à sa main dans ton boxer et ... non, clairement, ce n'est pas le moment. tu te mords violemment l'intérieur de la joue. tu peux sentir les doigts d'ecco glisser contre ta peau. tu n'as pas le courage de relever la tête pour observer la jeune femme. je vais vraiment le tuer. un léger rire s'échappe de tes lèvres. nerveux, moqueur un peu, aussi. tu te mords l'intérieur de la joue. s'il a réussit à m'amocher avec mon mètre quatre-vingt trois, alors je donne pas de tes cent vingt-huit centimètres ... tu pouffes doucement. en sachant que vio fait presque une tête de moins que toi ... tu t'es vraiment laissé distraire. juste parce qu'il a commencé à te toucher les couilles et la queue, bordel. ça te fait enrager. t'es en colère, contre toi-même principalement. tu laisses ecco grimper sur le canapé et se glisser entre tes jambes, retenant un petit soupir. ça pourrait paraître étrange, comme situation, mais ... ça ne l'est même pas tellement, quand tu y réfléchis. tu laisses ta tête retomber en arrière, les yeux à demi-fermés, alors que la jeune femme commence à essuyer le sang coulant contre ta hanche et qu'elle vient nettoyer ta blessure un peu comme elle le peux. elle n'est pas médecin ecco, pas non plus infirmière. mais tu la laisses faire. tu redresses un peu la tête, coinçant un coussin derrière ton crâne pour ne pas trop te fatiguer. ton regard croise celui de la brune, tandis qu'elle continue de nettoyer ton corps, chassant les dernières marques de cette affrontement sur ton torse. dernières gouttes de sang effacées. comment tu te sens ? tu hausses doucement les épaules, observant ses doigts glissant contre ton corps. ça va. tu souffles doucement. ce n'est pas totalement faux, après tout. t'as encore mal, mais ça va. tu viens glisser tes doigts dans tes cheveux, observant toujours la brune. tu crois que j'aurais pu te demander d'me sucer, si j'avais été hétéro ? tu demandes avant de rire un peu. parce que bon, t'es quand même entre mes jambes alors que j'suis juste en boxer ... tu souffles d'une voix que tu veux volontairement plus grave qu'habituellement. n'importe quel mec rêverait de cette situation. tu ajoutes finalement, te pinçant légèrement les lèvres. tu continues d'observes la jeune femme quelques instants, avant de hausser les épaules. tu ne peux pas vraiment lui raconter ce qu'il s'est passé dans la ruelle en plus des coups que tu as pris et que tu as donné. elle voudrait sans doute tuer vio un peu plus, mais ... t'en sais trop rien. t'es un peu paumé. ecco ? tu demandes après quelques instants. tu serais un amour si tu acceptais d'aller me chercher un verre d'eau. tu souffles en faisant une petite moue, en profitant pour te redresser un peu comme tu peux. tu retiens un grognement de douleur et glisses tes doigts sur ton visage. tu termines par t'asseoir totalement, tes pieds retrouvant le sol, ta hanche te tirant. tu retiens un soupir et récupères le verre d'eau rapporté par ta meilleure amie. merci. tu souffles en venant boire une petite gorgée, soupirant doucement, te penchant un peu comme tu peux pour le poser sur la table basse. bouger t'arraches un léger grognement de douleur, alors que tu te laisses tomber contre le dossier du canapé.


••• a ( i ) m e r •••
please me,
show me how it's done
trust me,
you are the one
Revenir en haut Aller en bas
Ecco Swanson
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t1084-ecco-half-hell
crimson pistols


LAZ - TOMAS

late night (laz) Alysha-nett-gif-13

☾ pseudo : amor fati.
☾ avatar : alysha nett.
☾ querelles : 130
☾ destiny : 04/02/2018
☾ territories : le sud de night vale, là où la guerre fait rage, là où les maisons sont délabrées et les âmes esseulées. // elle vit dans la maison familiale, que son père a laissé à sa mort, une petite maison sans prétention.
☾ relationship : laz - meilleur ami
ainhoa - ex/ambiguë
ace - compliqué/tension
cassandre - amie
jezabel - compliqué
gavroche - compliqué

late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Sam 24 Fév - 23:33 ⊹ ✦ .
« Wow, j'suis pas en état d'faire quoi que ce soit, là… » Tu riais doucement en plongeant ton regard dans le sien, secouant doucement la tête. Il ne perdait pas son humour au moins. Tu murmures un joli « t’es con » avec un petit sourire en coin et tu continuais à nettoyer ses plaies en douceur, du moins du mieux que tu le pouvais. T’étais pas faite pour ça, toi. Tu connaissais les bagnoles, pas le corps humain. Pas sous cet aspect là, en fait. Tu connaissais la chair, celle des hommes sous tes doigts, mais leurs corps luisants plutôt qu’abîmés. Tu soupirais doucement et alors que tu fronçais les sourcils pour observer un peu plus sa plaie à l’aine, te concentrant dessus en la tapotant doucement à l’aide du coton, tu relevais la tête vers lui, l’écoutant parler. « Tu crois que j'aurais pu te demander d'me sucer, si j'avais été hétéro ? Parce que bon, t'es quand même entre mes jambes alors que j'suis juste en boxer... n'importe quel mec rêverait de cette situation. » Tu pouffais de rire alors qu’il haussait les épaules en posant sa tête sur l’accoudoir du canapé et tu t’arrêtais de la soigner, le regardant, posant tes mains de chaque côté de ses hanches. « Tu sais très bien que si t’avais été hétéro ça ferait bien longtemps que je t’aurais sucé. Plusieurs fois. Peut-être plusieurs fois par nuit même. » Un petit sourire malicieux apparaissait sur tes lèvres et tu haussais les épaules nonchalamment. Laz, il était gay. Et lorsqu’il te l’avait appris, tu n’avais pas été surprise. Tous les mecs que tu connaissais étaient passés dans ton lit, sauf lui. Même si il était ton meilleur ami, tu savais bien que ça pouvait arriver. Mais tu ne lui plaisais pas, à Laz, parce que tu n’étais pas un homme. Et tu n’avais jamais essayé de lui plaire, parce que tu le respectais bien trop pour ça. Tu l’aimais d’un amour profond, Laz. Il était ton réconfort, les bras dont tu avais besoin lorsque tu en avais besoin. Tu restais silencieuse quelques instants, alors que le silence envahissait la pièce. Un doux silence, que venait rompre ton meilleur ami, qui te réclamait un verre d’eau. Tu acquiesçais doucement et tu te levais lentement, prenant soin de ne pas lui faire mal, en profitant pour jeter les cotons ensanglantés à la poubelle. Tu préparais un verre d’eau et tu revenais au salon, Laz s’était redressé, désormais assis, face à la table de salon. Tu lui tendais le verre qu’il prenait et tu t’asseyais à côté de lui, posant ta tête doucement sur son épaule. « Tu as faim ? » Le jeune homme déclinait ta demande, tu le sentais vraiment épuisé et même si tu avais envie de connaitre les détails de ce qui s’était passé ce soir, tu voulais avant tout qu’il se sente bien. Ou mieux. Rien qu’un peu mieux. Tu déposais un baiser sur son épaule et tu t’enfonçais toi aussi dans le canapé, avant de reprendre la parole. « Il s’est passé quoi pour que vous en arriviez là ? » Tu ne citais pas de prénom, tu savais qu’il savait de qui tu parlais. Mais tu voulais savoir, pourquoi en être arrivé aux poings, aux lames. Laz, il se crispait à ta question et tu décidais de ne pas le brusquer, il te parlerait si il le voulait. Mais pour l’encourager, tu te lançais dans une confidence à ton tour, à propos de Tomas. « J’ai vu Tomas, hier. Enfin.. il est venu me voir parce qu’il avait pas le choix. » Tu haussais les épaules en croisant les bras sur ta poitrine, te renfermant légèrement. Tomas était toujours un sujet sensible pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Laz Montaigu
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t935-shit-maybe-i-miss-you-
crimson pistols


late night (laz) Tumblr_mri5p6W6JH1sa9sivo1_500

☾ pseudo : margaux.
☾ avatar : styles.
☾ querelles : 564
☾ destiny : 27/01/2018
☾ territories : south side et sa noirceur. le sud et sa connerie. les crimson pour toujours, sans qu'on pose de questions.
☾ relationship :
★ . ☽ . ❤️ . ☾ . ★


vio; mistake; maybe a little more.
ecco; bff.
ace; césare; abel; nova; azra cousins.
esmée; ebe; sisters.
ainhoa; failed first time; good friend.
atticus; thanks for help. and for let me test drugs.
zélina; friends.
cassandre; like a big sis'

dialogues; darkred
late night (laz) JMbxR0Clate night (laz) SBHXCBu

rps terminés:
 


late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Dim 25 Fév - 23:08 ⊹ ✦ .
tu ne peux t'empêcher une remarque quand ecco commence à te déshabiller. tu veux juste la faire chier, la faire rire aussi un peu, parce qu'elle tire une tête d'enterrement depuis qu'elle a remarqué tes blessures. tu te retrouves donc en boxer en beau milieu de ton salon, totalement avachit sur le canapé et ta meilleure amie entre tes jambes pour nettoyer la plaie ornant ta hanche. une situation totalement banale, en soit. mais au moins, tu as réussi à arracher un sourire à la brune et c'est sans doute le plus important à tes yeux. plus important encore que de savoir ta blessure nettoyée ou non. t'en as pas grand chose à foutre de ça. une nouvelle insinuation qui la fait rire cette fois. t'es fier de ta connerie, du coup. sourire au bout des lèvres, tu laisses ta tête tomber contre l'accoudoir du canapé. tu sais très bien que si t’avais été hétéro ça ferait bien longtemps que je t’aurais sucé. plusieurs fois. peut-être plusieurs fois par nuit même. tu pouffes doucement, les mains de la jeune femme sur les hanches. ouai, si t'étais hétéro, tout serait sans doute bien différent, entre vous. parce qu'elle est belle ecco. tu ne la désires pas (normal, t'es gay), mais tu l'as toujours trouvée belle. ça ne t'as jamais étonné de la voir avec différents hommes, de nombreux prétendants. tu as toujours envie de la protéger de tout et de tout le monde, mais tu ne peux pas le faire et ... par moment, ça te rend fou. tu te mords l’intérieur de la joue et tu termines par demander à ecco un verre d'eau. tu te redresses comme tu peux, grognant légèrement quand tu termines assis contre le canapé, soupirant longuement. la jeune femme revient avec un verre et tu l'attrapes en la remerciant. tu viens boire doucement. tu as faim ? tu tournes un peu la tête vers ecco, qui s'est installée contre ton épaule. non merci. tu souffles doucement. tu n'as pas vraiment d'appétit, ce soir. sans doute que c'est normal, on verra bien demain matin comme ça rend. il s'est passé quoi pour que vous en arriviez là ? tu te mords l'intérieur de la joue et te crispes légèrement, sans trop le vouloir. elle doit sans doute le sentir, puisqu'elle reprend de suite la parole. [color:862a=ff9999]j'ai vu tomas, hier. enfin.. il est venu me voir parce qu'il avait pas le choix. tu sais que c'est un sujet tabou pour la jeune femme. et tu ne veux pas la mettre mal à l'aise. tu te mords l'intérieur de la joue et tu viens doucement la prendre dans tes bras. il était au fair verona. tu réponds finalement. elle a le droit de savoir, ecco. c'est ta meilleure amie, ton tout, ta confidente. et puis ... n'importe qui te dira que tu as besoin d'en parler, au fond. j'en avais marre de le voir, alors j'suis allé le menacer. quand il s'est barré, je l'ai suivi dans la rue pour l'acculer dans une ruelle derrière le bar. tu continues. on a commencé à se battre. il a sorti un couteau de son jean et c'est comme ça que j'ai écopé de la blessure à la hanche. mais j'ai réussi à lui subtiliser. au final sa lèvre à prit chère. tu ris doucement. bon, t'as du l'embrasser pour ça mais ... tu te mords l'intérieur de la joue, ce n'était même pas si compliqué. l'truc, c'est que ... tu prends une légère inspiration. il a foutu sa main entre mes jambes et ça m'a déconcentré. il a réussit à reprendre le dessus en me faisant basculer au sol et il m'a frappé à plusieurs reprises. tu marmonnes faiblement. tu soupires un peu. il a terminé par me branler aussi. tu souffles à peine. tu n'es pas certain qu'elle ai entendue et ça t'arrangerais bien, parce que t'es toujours troublé de ce geste qu'il a eu et t'es pas totalement capable de savoir. c'était un peu étrange. tu secoues la tête et tu t'enfonces un peu plus dans le dossier du canapé. t'es toujours presque nu, mais tu t'en fiches pas mal. ecco, c'est pas la première fois qu'elle te voit comme ça.


••• a ( i ) m e r •••
please me,
show me how it's done
trust me,
you are the one
Revenir en haut Aller en bas
Ecco Swanson
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t1084-ecco-half-hell
crimson pistols


LAZ - TOMAS

late night (laz) Alysha-nett-gif-13

☾ pseudo : amor fati.
☾ avatar : alysha nett.
☾ querelles : 130
☾ destiny : 04/02/2018
☾ territories : le sud de night vale, là où la guerre fait rage, là où les maisons sont délabrées et les âmes esseulées. // elle vit dans la maison familiale, que son père a laissé à sa mort, une petite maison sans prétention.
☾ relationship : laz - meilleur ami
ainhoa - ex/ambiguë
ace - compliqué/tension
cassandre - amie
jezabel - compliqué
gavroche - compliqué

late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Jeu 8 Mar - 16:11 ⊹ ✦ .
Évoquer Tomas permettait à ton meilleur ami de parler et tu fermais les yeux lorsqu’il te prenait dans ses bras. Tu calais ta tête contre son torse doucement et tu l’écoutais parler, sans l’interrompre. Il t’expliquait ce qui s’était passé entre lui et Vio, jusque dans les moindres détails et au moment où il passait à la partie plus chaude de l’histoire, tu te mordillais les lèvres, te retenant de faire une remarque comme tu savais si bien les faire. Il était préférable de s’abstenir, ce soir. Tu relevais la tête vers lui et tu hésitais avant de prendre la parole, tu n’étais pas certaine de ce que tu allais pouvoir lui dire. Tu n’avais pas franchement de mots réconfortants à lui dire, tu voulais simplement que ça s’arrange, qu’il soit heureux. Même s’il s’agissait qu’il soit heureux avec un Silver Chapel. Dans le fond, tu voudrais qu’il passe à autre chose, qu’il l’oublie et qu’il trouve un mec mieux que Vio. Un mec qui le mériterait, un mec que tu ne soupçonnerais pas d’avoir tué ton père. Laz s’enfonçait dans le sofa et tu restais silencieuse encore une longue minute, avant de te redresser pour lui faire face. « Tu l’aimes ? » Tu plongeais ton regard dans le sien, déposant tes doigts sous son menton pour le forcer à te regarder. Il n’avait pas besoin d’en dire plus. Tu comprenais. Alors, comme la meilleure amie que tu étais, tu te contentais de le serrer dans tes bras pour le blottir contre toi, à la manière d’une mère. Tu n’avais pas les mots, mais tu avais les gestes, et tu trouvais ça courageux de sa part de t’avoir tout dit. Jusqu’aux détails les plus intimes de cette altercation. Tu ne sais pas combien de temps vous restiez là, dans les bras l’un de l’autre, mais quand tu t’éloignais, tu grimaçais, tes bras s’étaient ankylosés à force de rester dans la même position. « Je te soutiens, en tout cas. Tu sais ce que je pense de Vio, tu sais ce que je pense des Silver… mais je te soutiens. Et s’il le faut, je suis prête à te couvrir. » Parce que tu savais que cette histoire, ça lui faisait courir un danger, même si rien n’était officiel, même si il était certainement en plein doute. Du côté des Montaigu, et des Capulet, si l’histoire venait à sortir au grand jour, tu savais que ça finirait en bain de sang. Tu ne savais pas pourquoi ils avaient fait tuer ton père, tu cherchais encore à comprendre ce qu’il avait pu faire pour qu’on vienne l’abattre, et blesser sa fille au passage. Mais pour Laz, tu pouvais mettre tout ça de côté. Car il était la relation la plus forte que tu avais, et tu ne voulais pas le perdre. « Je ferai n’importe quoi pour toi Montaigu. » Tu souriais et tu déposais un tendre baiser sur son front, avant de te lever pour aller chercher un verre d’eau. Ton regard effleurait l’horizon, la nuit étoilée, la rue éclairée. Une moto passait en contrebas de la rue et ça te faisait penser à Tomas. Depuis votre léger rapprochement la veille, tu l’avais en tête sans arrêt. Au moins, vous aviez arrêté de vous crier dessus, ou de vous insupporter, et la tension n’en était que plus palpable. Il y avait des regards, des petits gestes qui ne trompaient pas. Tu sortais de tes pensées et tu déposais ton verre dans l’évier, observant Laz quelques secondes. « Je crois que Tomas me laisse de moins en moins indifférente. Je sais pas si je dois en rester là, ou continuer. Et voir ce que ça donne. Ca fait des années que c’est bizarre entre nous et pour la première fois hier… je sais pas. J’ai l’impression qu’un truc a changé. » Tu haussais les épaules doucement en sortant un pot de glace à la vanille du congélateur, ainsi que deux cuillères et tu t’installais à nouveau à côté de Laz, avant de réaliser une chose. « Merde. Tu veux peut-être dormir ? Tu veux que je te laisse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Laz Montaigu
Voir le profil de l'utilisateur http://shotatthenight.forumactif.com/t935-shit-maybe-i-miss-you-
crimson pistols


late night (laz) Tumblr_mri5p6W6JH1sa9sivo1_500

☾ pseudo : margaux.
☾ avatar : styles.
☾ querelles : 564
☾ destiny : 27/01/2018
☾ territories : south side et sa noirceur. le sud et sa connerie. les crimson pour toujours, sans qu'on pose de questions.
☾ relationship :
★ . ☽ . ❤️ . ☾ . ★


vio; mistake; maybe a little more.
ecco; bff.
ace; césare; abel; nova; azra cousins.
esmée; ebe; sisters.
ainhoa; failed first time; good friend.
atticus; thanks for help. and for let me test drugs.
zélina; friends.
cassandre; like a big sis'

dialogues; darkred
late night (laz) JMbxR0Clate night (laz) SBHXCBu

rps terminés:
 


late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ Sam 10 Mar - 17:35 ⊹ ✦ .
c'est une situation compliquée. c'est compliqué d'en parler, de l'expliquer, même avec ecco. ta meilleure amie, sans doute la seule personne qui a été au courant de ton homosexualité ces dernières années. tu manques un soupir, tu ne sais pas quoi lui dire, quoi ne pas lui dire. et puis, finalement, y'a tout qui sort. son sang, ton sang. ses mains contre toi, ses lèvres tentatrices que tu as embrassées dans le simple but de le distraire et de le blesser un peu plus. ton corps contre le sol, lui au-dessus de toi, ses doigts qui t'on touchés. tu te mords l'intérieur de la joue et t'enfonces un peu plus dans le dossier du canapé, maintenant que tu t'es redressé. tu l’aimes ? tu fronces un peu les sourcils, la question te prend au dépourvu, ton regard ancré dans celui de ta meilleure amie quand elle attrape ton menton pour que tu ne te défiles pas. oui ? non ? t'en sais rien. c'est compliqué. il t'attire, il est pas moche, ton corps cède si facilement contre le sien. et c'est tellement compliqué, tellement bon dans un certain sens. t'es totalement perdu face à tout ça. et t'as pas besoin de parler. tu resserres doucement ton étreinte quand ecco vient te prendre dans ses bras. je te soutiens, en tout cas. tu sais ce que je pense de vio, tu sais ce que je pense des silver… mais je te soutiens. et s’il le faut, je suis prête à te couvrir. tu te pinces les lèvres en soupirant un peu. j'suis juste ... vachement paumé. tu murmures après quelques longues secondes de silence. silence apaisant, grâce à ecco. tu te mords l'intérieur de la joue quand elle termine par se redresser. je ferai n’importe quoi pour toi montaigu. tu hoches vaguement la tête. beaucoup de monde ferrait beaucoup de choses pour toi. parce que t'es un montaigu, parce que ce nom de famille, il représente toute ta vie, tout les bons, mais surtout les mauvais côtés de cette dernière. je sais. tu murmures doucement. moi aussi, j'ferai n'importe quoi pour toi. tu ajoutes après quelques secondes. t'es réellement près à tout. pour elle. pour ace. pour tes sœurs. pour toutes les personnes qui te sont chères. tu te tournes un peu quand ecco s'éloigne, même si tes pensées te happent bien trop facilement, tout comme le sommeil qui glisse dans tes veines aussi facilement que de l'alcool glisserais entre tes lèvres. tu manques un léger soupir, tu ne sais pas si tu vas être capable de dormir, en réalité. tu es presque trop fatigué pour le faire. je crois que tomas me laisse de moins en moins indifférente. je sais pas si je dois en rester là, ou continuer. et voir ce que ça donne. ça fait des années que c’est bizarre entre nous et pour la première fois hier… je sais pas. j’ai l’impression qu’un truc a changé. tu hoches vaguement la tête à ses mots et tu manques un petit soupir. tu hausses les épaules et te redresses un peu quand elle semble revenir au salon. j'en sais trop rien ... vous perdez rien de toute manière ? fonce, j'te dirais. t'as de la chance, tu peux faire ce que tu veux quand ça arrive. j'veux dre ... l'attirance, l'envie de voir comment ça peut aller, jusqu’où ça peut aller. et puis c'est pas tant un mauvais gars, tomas. tu termines par souffler doucement, ta voix traînant un peu, tes pensées sont dans le même état. tu aimerais que tout soit aussi simple pour toi, mais ça ne l'est pas. stupide nom de famille. tu relèves un peu la tête quand ecco revient s'asseoir près de toi, un pot de glace et deux cuillères entre les mains. merde. tu veux peut-être dormir ? tu veux que je te laisse ? reste. tu souffles en attrapant une cuillère pour creuser la glace. tu viens glisser le couvert entre tes lèvres et tu manques un léger soupir quand le froid attaque ta langue et le reste de ta bouche. bah ouai la glace, c'est froid. t'es un peu con sur les bords. une idée te traverse l'esprit et tu plonges de nouveau la cuillère dans la glace. tu trouves pas qu'elle a un goût bizarre ? tu demandes en amenant la cuillère à ses lèvres, mais quand elle se baisse, tu te contentes d'un petit coup de poignet pour que le tout vienne cogner dans son nez. et tu ne peux empêcher un rire de s'échapper de tes lèvres.


••• a ( i ) m e r •••
please me,
show me how it's done
trust me,
you are the one
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

late night (laz) Empty
bang bang
. ✦ ⊹ ⊹ ✦ .
Revenir en haut Aller en bas
 
late night (laz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASM - Late Night
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Moon Night ~~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☾☾☾ give me a shot at the night :: a shot at night vale :: Sud :: habitations :: autres habitations-
Sauter vers: